La Terre et la mer : une diversité de formes !

Une fois que l'enfant est familier avec les éléments indispensables à la vie terrestre (l'eau, l'air, l'énergie et sol) et après avoir manipulé les contrastes géographiques (carte en relief ou construction en argile), nous pouvons lui proposer le plateau des contrastes géographiques.

Ce plateau en bois fournit un paysage imaginaire composé de formes terrestres et maritimes à explorer sensoriellement. Il permet à l'enfant de revivre de façon concrète l'ensemble des contrastes géographiques étudiés dans les précédentes activités. Pour l'éducateur, il permet de vérifier les connaissances acquises et celles en cours d'acquisition. Avec plusieurs enfants, ce matériel peut donner lieu à une coopération entre pairs, activité toujours source d'apprentissage. En résumé, une belle activité pour finaliser la découverte du sol au sens général.




Dans un premier temps, l'éducateur invite l'enfant à se familiariser avec le plateau par le toucher. On peut évoquer le littoral, endroit où la terre et la mer se rencontre, et tracer avec le doigt cet endroit bien particulier. Les différents contrastes géographiques peuvent être de manière analogue en respectant le le besoin de l'enfant. Ceci peut correspond éventuellement au premier de la leçon en trois temps dans la pédagogie Montessori.

La montagne se place sur le tapis de manière à ce que l'enfant puisse faire la relation entre la présence de la montagne et l'écoulement de la rivière. Ces notions auront été précédemment abordées avec l'étude des éléments air et eau. Ainsi l'enfant sera en mesure d'élaborer ses propres réflexions et raisonnements prenant confiance en lui et le rendant moteur dans ses apprentissages.

Puis le rôle de l'éducateur est de se mettre en retrait et d'observer. L'enfant aura également à sa disposition des étiquettes pour nommer les contrastes ainsi que divers cartes de contrôle pour l'auto correction.

Ces étapes peuvent être effectuées en une ou plusieurs séances en fonction de l'attention de l'enfant. N'oubliez pas entre chaque nouvelle notion introduite de laisser l'enfant jouer avec le plateau. Ce point lui permettra de mémoriser durablement.


Pour faire vivre cette planche de manière ludique, on peut également utiliser (voir fabriquer avec l'enfant) des véhicules comme un avion, un voiture ou un bateau ainsi que des cartes de commande.

Les cartes de commande doivent être écrites avec des mots faciles à décoder pour des enfants entrant dans la lecture. Elles se déclinent selon trois niveaux de difficultés.

  • Le premier niveau correspond au second temps de la leçon en trois temps. Le nom est donné et l’enfant doit montrer où l’endroit se trouve.

  • Le second niveau correspond au troisième temps de la leçon en trois temps. On demande alors à l’enfant de nommer l’endroit.

  • Le troisième niveau demande à l’enfant d’appliquer et de synthétiser ses connaissances. Il s’adresse aux enfants ayant de très bonnes capacités de lecture et une maitrise du vocabulaire. Elle pourra être effectuée uniquement après plusieurs séances sur ce matériel.




Il est important de suivre la progression des activités afin que l'enfant puisse être moteur et actif dans ces apprentissages. Ici l'enfant n'acquiert pas le vocabulaire des contrastes géographiques mais les utilise de façon ludique et vivante les connaissances précédemment acquises.


Enfin n'oubliez pas de replacer ces différentes notions dans un contexte réel. Vous pouvez par exemple proposé à l'enfant de dessiner les contrastes géographiques de son environnement ou ceux qu'il rencontre au cours d'un voyage. Pourquoi pas également initier l'enfant à la lecture des cartes IGN ou des cartes topologiques ? Observez le attentivement, vous saurez alors quelle activité mettre en place pour répondre à son besoin. Pour les enfants qui connaissent les points cardinaux proposer d'orienter la carte selon le nord géographique à l'aide d'une boussole.


Une activité ludique et vivante mise en place lors de mes ateliers aussi bien avec l'ambiance 3-6 ans que l'ambiance 6-9ans. Afin de mobiliser le côté créatif de l'enfant, je lui propose de construire un livret des contrastes géographique, ses propres véhicules ou bien même son propre paysages en argile.


Plateau en bois acheté sur un 123 montessori : lien

Montagne et plateau fabriquées avec de la pâte auto durcissante à l'air puis peints à la gouache

Véhicules fabriqués avec des bâtonnet en bois, perles en bois, carton mousse et de la gouache.


Amusez vous bien !

#contrastesgeographiques #apprendreactivement #observation #sol #terre #mer #DIY #apprendreencréant #montessori #bois




Posts récents

Voir tout

​© 2021 par En sens et moi