Les lacs, un biome d'eau douce

L’eau recouvre plus de la moitié de notre planète. Mais la plus grande partie de cette eau est trop salée pour être bue. L'eau douce ne représente donc qu'une infime partie

Et encore une grande partie de réserves d’eau douce ne sont pas accessibles (eaux des glaciers gelées, eaux souterraines). Heureusement, nous avons des lacs qui sont présents dans tous les continents, sous tous les climats ! Même au sein des sommets montagneux les plus froids et au sein des déserts apparemment stériles !

En fonction de son exposition au soleil et aux vents, sa température, son équilibre chimique et pH-métrique, la faune et la flore qui le peuple diffèrent. De plus, la vie sauvage s'adapte constamment aux conditions spécifiques et en constante évolution de chaque lac.


C'est dans ces biomes qu'on mesure l'importance et la fragilité de l'équilibre chimique. En effet, un équilibre optimal en azote et en phosphore favorise la croissance des végétaux.

  • Si ces nutriments sont présents en trop faible quantité, les végétaux ne pourront pas y vivre par conséquence les autres êtres vivants également.

  • Si un lac contient trop de phosphore ou d’azote, les algues vont y proliférer de manière incontrôlable. Cette écume peut envahir un lac, rendant impossible tout autre forme de vie sauvage.

Ainsi, en étudiant l’équilibre chimique de chaque lac, nous pouvons les préserver et les protéger efficacement.


#biome #ocean #eau #eaudouce #lac #equilibrechimique #ecologie #environnement #adaptation #ecosysteme #chainealimentaire #ecume #equilibre #preservation